La norme ISO
Publié le 02/09/2009
 

Par Gérard Rollando, le

 

En photographie, nous utilisons tous la terminologie «ISO». Mais que signifient exactement ces 3 lettres ? Tout simplement « International Standards Organisation ». Bon, très bien, mais encore...
Il s'agit d'une unité de mesure normalisée permettant de définir la sensibilité d'un film argentique ou d'un capteur numérique. Plus la valeur est élevée, plus la surface est sensible à la lumière.
Auparavant il existait d'autres vocables tel que «ASA : American Standard Association», ou «DIN : Deutsche Industrie Normen»... Cela exprimait la même chose avec parfois une échelle de valeur différente.
Pour donner un exemple, un réglage à 3200 ISO permet de faciliter les prises de vue de nuit. Mais la contrepartie est une baisse notable de la qualité de l'image.
En utilisation courante, la valeur 100 ISO est généralement la plus employée.

Dans la pratique :

Il faut d'abord préciser les 2 paramètres qui permettent de quantifier la lumière qui viendra impressionner la surface sensible du film ou du capteur : La vitesse et le diaphragme.
La vitesse détermine le temps durant lequel la lumière pénètre dans le boitier.
Le diaphragme est un système d'obturation partiel dont l'ouverture varie selon le réglage choisi et qui laisse entrer plus ou moins de lumière.
Sur les petits appareils photos ces 2 règlages sont la plupart du temps gérés automatiquement par le boitier.

A quoi sert la sensibilité ?

En plein jour par exemple, la quantité de lumière est généralement suffisante pour permettre l'utilisation d'une sensibilité de 100 ISO.
Le programme interne de votre appareil déterminera le meilleur compromis d'exposition.
La vitesse utilisée permettra dans la plupart des cas de produire des images sans «flou de bouger» de la part du sujet ou du tremblement du photographe.
Le diaphragme retenu offrira une zone de netteté correcte de part et d'autre du sujet (profondeur de champ).

Avec moins de lumière :

Lorsque les conditions d'éclairage faiblissent, que la quantité de lumière diminue, il sera nécessaire de s'adapter à la situation. La vitesse d'exposition va s'allonger et le diaphragme s'ouvrir davantage pour permettre d'exposer convenablement la surface sensible.
S'il s'agit de paysages ou d'objets fixes, en stabilisant l'appareil sur un pied par exemple, on peut continuer à utiliser une sensibilité proche de 100 ISO. Le résultat sera toujours meilleur car il y aura moins de grain (argentique) ou de bruit (numérique).
Par contre avec des sujets en mouvement il faudra augmenter la sensibilité afin de compenser le peu de lumière disponible et éviter que la vitesse ne soit trop basse et rende tous les photos floues à cause du bougé.

Autres possibilités :

Vous pouvez ainsi, en fonction des performances de votre appareil, augmenter la sensibilité en passant de 100 à 400 ISO, ou 800 ISO par exemple. Parfois sont proposées des sensibilités encore plus élevées. Mais vous remarquerez que déjà lorsque vous êtes à 400 ISO le grain commence parfois à se signaler très nettement et la qualité de l'image tend à se détériorer. On atteint rapidement des limites et l'usage du flash peut s'avérer indispensable dans certains cas si vous souhaitez capturer une image exploitable. Sur les compacts de base le flash est minuscule et le résultat est malheureusement assez sommaire. Il y a parfois un mode photo de nuit qui permet de mixer plus harmonieusement la lumière ambiante et le coup de flash. Le résultat est aléatoire mais donne de temps en temps de bonnes surprises.

En résumé :

Sauf si vous recherchez volontairement à produire des effets liés aux textures de grain ou de bruit, utilisez autant que possible des valeurs ISO plutôt basses.Vos photos seront plus riches en détails, en couleurs et en contraste.
Lorsque vous faites des photos de nuit ou dans un endroit peu éclairé avec des personnages, même en ayant augmenté la sensibilité, afin de réduire les risques de bougé de votre part, adoptez à chaque fois que cela est possible un pied ou une base fixe sur laquelle vous pourrez poser l'appareil. Sinon à l'agrandissement vous constaterez que la majorité des photos seront irrémédiablement floues.

 

photo en 100 ISO et en 800 ISO

 

EXERCICE

Choisissez un lieu où l'intensité de lumière est faible : un bar par exemple.
Pensez à noter ce que vous faites.
A partir d'un point de vue identique, réalisez une série d'images à main levée, sans flash à 100 ISO.
Puis la même chose, mais avec un appui (si possible un pied photo).
Ensuite, une autre série avec et sans pied comme précédemment, mais en changeant la sensibilité à 400 ISO.
Comparez les différents résultats sur l'écran de votre ordinateur.
 

Autres articles de voyage

  • Article rédigé le 27/01/2009Marion Zylberman

    Marion Zylbermann, plasticienne-pastelliste, parcourt le monde avec ses 3 enfants et couvre ses petits carnets format A6, des vibrations audacieuses de sa gamme colorée.

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 05/01/2010Voyage écosolidaire - 2

    deuxième partie

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 29/12/2015PILGO la plate-forme de réservation d'hôtels responsable

    Avec PILGO, fini les intermédiaires ! PILGO est la 1ère plate-forme web 100% Made in France à mettre en oeuvre la suppression de la parité tarifaire de la loi Macron et qui permet de garantir vos réserva...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 29/12/2013Un tour du monde en image

    Découvrez cette vidéo incroyable ou le chanteur Nahko Bear d’origine amérindienne et son groupe Medicine for the People, enchante nos oreilles comme nos yeux avec cette chanson qui prône l’amo...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 24/06/2013Découvrez la montagne l'été

    Randonnées, découverte du patrimoine et des savoirs-faire… L’été, les stations de montagne sont toutes aussi attrayantes que l’hiver, voire plus ! Voici des propositions qui font la part ...

    » Lire la suite

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite