Photo de profil : raivavae

raivavae

En ce moment : Je prépare mon voyage !
Lieu actuel : Non précisé
Nationalité : Français
Présentation : Présentation - Revue Animan avril/mai 2010 - Raivavae ou le dernier paradis - Deux aventuriers dans l'âme, un Genevois, Pierre Bucheli, informaticien, et un Français, Jean-Luc Baron qui travaille dans le tourisme, tous deux la cinquantaine rugissante, ont décidé de développer un projet d'écotourisme sur Raivavae après avoir eu le coup de foudre pour cette îlel et ses habitants. «Depuis quelques années déjà le tourisme de luxe s'effrite en Polynésie et la crise n'a fait que renforcer cette tendance, explique Pierre Bucheli. Les gens veulent de plus en plus revenir à la nature et à une certaine simplicité. Avec Jean-Luc, passionné d’îles comme moi, nous sommes allés sur Raivavae pour la première fois en 2007. J’y avais déjà fait escale en 2005. On est tombé immédiatement sous le charme de cet endroit encore intact…»Les deux voyageurs ont notamment flashé sur le «Motu Piscine»,une zone lagunaire où le sable a l’épaisseur de la farine: «Imaginez-vous marcher dans un sable d’une douceur exquise, qui ne se mélange pas à l’eau limpide, car c’est de la poudre de corail blanc, raconte l’informaticien. J’avais l’impression d’être Robinson Crusoé!»C’est grâce à leur rencontre avec le directeur de l’école primaire de Raivavae que leur projet d’écotourisme est né.«Tout s’est enchaîné en une suite d’heureux hasards, se souvient Pierre Bucheli. Le directeur de l’école, Nati Pita, avait des problèmes avec son ordinateur, alors je lui ai proposé de le réparer, et nous avons sympathisé». Nati Pita leur a alors confié qu’il se désolait de voir ses élèves quitter leur île, sitôt l’école élémentaire finie, pour trouver du travail à Papeete ou faire des études là-bas. «Les jeunes ne souhaitent pas rester sur Raivavae pour la développer car rien ne les y incite, explique Pierre Bucheli. Nous avons donc décidé, Jean-Luc, Nati, qui est notre principal interlocuteur en Polynésie, et moi, de nous donner les moyens de développer un tourisme doux qui respecte les gens et la nature pour en faire profiter les habitants…» Ce projet d’écotourisme fixe l’avenir des jeunes sur Raivavae en leur offrant la possibilité d’y travailler, et donc d’y gagner leur vie, en y développant des activités touristiques dans le cadre de leur formation professionnelle. «Ils ne se contenteront pas de planter du taro! ajoute Pierre Bucheli. Ils peuvent très bien travailler à l’administration communale. Il faut leur redonner la fierté de leur île, multiplier les pensions familiales en faisant de la petite hôtellerie, leur apprendre à guider des touristes et à transmettre la richesse de leur artisanat. C’est une formidable aventure!» Grâce à leur site Internet, truffé de photos et de renseignements sur Raivavae, Jean-Luc Baron et Pierre Bucheli sont en train d’organiser des vacances communautaires. Il s’agit d’emmener dès octobre 2010 * des seniors de la région genevoise à la découverte de cette perle du Pacifique sud pendant un mois minimum. Dans le cadre de ce projet, Jean-Luc Baron et Pierre Bucheli ont fait venir en juin 2009, à Genève, une classe de vingt gosses de Raivavae, entre 11 et 12 ans.«C’était déterminant pour la suite de notre entreprise que nous leur fassions aussi découvrir les plus beaux endroits de Suisse romande, s’enthousiasme Pierre Bucheli. Escortés par cinq accompagnants de l’île, leur désir le plus fort était de voir la neige! «Pour eux, c’est un fantasme, dit-il. Nous les avons donc emmenés au pied du Mont-Miné,en Valais, où il y a de la neige en juin…» Ce voyage était aussi pédagogique,car les jeunes Polynésiens ont pu sympathiser avec une classe de Chêne Bougeries (GE) du même âge qui les a accompagnés dans leur périple helvétique.«Je me suis reconnu à travers ces petits Polynésiens, tel que j’étais quand j’avais leur âge, raconte, ému, Pierre Bucheli. Ils sont dans l’instant, dans la curiosité. Tout les a émerveillés, et ils nous ont couverts de colliers de coquillages,symbole de la pérennité, quand ils nous ont quittés…». En résumé nous représentons l'antenne genevoise de l'association polynésienne "Te ui tama no ragnivavae" dont nous hébergeons le site internet à la Boutique Linux - Carl-Vogt 77 - 1205 Genève - Nous essayons d'aider le mieux possible, bénévolement et dans la mesure de nos moyens cette petite communauté polynésienne du bout du monde qui a décidé de prendre son destin touristique en mains. Merci à Monsieur le Ministre de l'outre mer, Monsieur Yves Jégo, qui, en aidant financièrement le déplacement de ces 22 enfants polynésiens à Genève du 31 mai au 12 juin 2009, a permis de manière fortuite le développement de ce concept d'écotourisme à Raivavae. * Voyages pour les seniors prévus tous les mois à raison d'un voyage par mois d'une durée de un mois.
 

Trouvez votre voyage ! Comme raivavae

 
Comparez les prix des billets d'avion : cliquez-ici
Trouvez votre séjours : cliquez-ici
Recherchez votre hôtels : cliquez-ici
 
 
 

Profil de raivavae

 
Ce que j'aime : Non précisé
Mon site web : http://www.te-ui-tama-no-ragnivavae.org
Mon profil voyageur : Non précisé
 
 
 

Les blogs de raivavae

 
raivavae35 articles publiésVoir le blog
 
 
 

Les voyages de raivavae

 
Ce membre n'a pas spécifié de pays visités
 
 
 

Les carnets de voyages de raivavae

 
Ce membre n'a pas de site / carnet présents dans l'annuaire
 
 
 

Les albums photos de raivavae

 
 
 
 
 

Liste des blogueurs voyage sur Uniterre.com

 
 
 
 

Tous les blogs de voyage