Sur nos traces, Impressions de Guyane
Publié le 02/09/2011
 

Acheter ce livre

Acheter Sur nos traces, Impressions de Guyane
22.80€
ACHETER
Sur nos traces, impressions de guyane

Couverture du livre

Livres de voyage

Sur nos traces
Impressions de Guyane

  • De Claudia Delahaye et Gaëlle Hersent


Ed. Association Les Carnets du Sud, 2008

C'est un bel objet bien que de taille modeste, au graphisme et à la maquette soignés. Réalisé par deux diplômées d’Angoulême, en cinéma d'animation et bande-dessinée. Le graphisme « BD » est prépondérant et une variété de colorisations lui donne un beau rythme général. Inquiétude et moiteur de la première page, sombre comme la nuit, longs coups de pinceaux noirs qui barrent la page d'évocation des Îles du Salut, terre de refuge très relatif des premiers colons devenu bagne avec sa sinistre île du Diable, silhouettes multicolores pour dire Cayenne mais aussi lavis de gris-verts pour évoquer, vue du « Jardin du Ciel », l'immensité de la canopée et les averses tropicales... Les dessins de végétaux, abondants, lianes, troncs, feuilles de toutes formes, tissent notre imaginaire de forêt primaire et assurent souvent, graphiquement, la cohésion en reliant les espaces des pages (trames décoratives, croquis, récits, notes historiques...). Des silhouettes d'arbres, en arrière plan, en à-plat monochrome, débordent en transparence sous les textes, des traitements en négatif des images offrent de jolies scènes de nuit... une multitude « d'outils » sont mobilisés pour l'édition de ce carnet.

 

Cette sophistication plastique, assez loin des archétypes du carnet de voyage, peut parfois donner l'impression que les croquis sont une simple « matière graphique «  pour le maquettiste ! Mais le ton de la narration, tout au contraire, est émouvant de simplicité. C'est un récit à deux voix, fruit de deux voyages successifs en Guyane. Deux petits picto très discrets identifient les témoignages de chaque narratrice. Une plantule pour l'une - trois petites feuilles prometteuses s'épanouissent à partir d'une vieille et large feuille de la litière qui ressemble étonnamment à une palette de peintre... : c'est Claudia Delahaye, grandie dans le petit village de Cacao, d'origine Hmong, partie à 14 ans étudier en métropole. Un colibri pour Gaëlle Hersant, une « versaillaise » dit-elle d'elle-même, « tombée sous le charme de la forêt amazonienne et de ses habitants » !

 

La singularité du récit doit beaucoup à la première puisqu'il s'agit pour la jeune femme d'un retour sur les lieux de l'enfance après 7 années d'absence. Elle retrouve, avec ce « territoire de l'enfance », les questions restées en suspens. On se plaît à imaginer que l'intensité des réminiscences tient aussi à la force d'évocation d'une géographie puissante et d'une culture aux traits marqués - les hmongs sont une minorité montagnarde du Laos, restée fidèle aux troupes françaises pendant la guerre d'indépendance et ayant du fuir le pays à la victoire des communistes... Comment faire avec les inévitables tensions entre générations doublées de celles propres au cosmopolitisme ? Combien long le chemin entre un vieil oncle, lui-même de retour, nostalgique, du Laos, comme exilé en Guyane, et une jeune fille d'une vingtaine d'années, grandie dans la forêt et de retour de la métropole, diplômes en poche ? Le tout dit sobrement mais au travers d'anecdotes fortes. Pour le colibri, par petits traits pour dire la peur, la beauté, la pudeur, les a-priori, les questions propres à l'expérience du voyage s’amoncellent entre les sages exposés didactiques sur la Guyane.

 

In fine, même le dessin pour ses deux jeunes professionnelles, apparaît soudain moins simple : il n'est pas plus facile de rendre cette exubérance verte que de trouver son identité dans ce grand fourneau humain de métissages et d'influences culturelles !


Philippe Blasco

Sur nos traces, Javouhey

copyright Claudia Delahaye et Gaëlle Hersent

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite