Brasilia, Ventura Ventis - Voyage Graphique
Publié le 11/06/2007
 

Acheter ce livre

Acheter Brasilia
33. 25€
ACHETER
Brasilia, Ventura Ventis, ouvrage collectif

Brasilia, Ventura Ventis, ouvrage collectif

Livres de voyage

  • Par



Brasilia est le carnet d’une « expédition graphique » au pays de l’utopie. Une utopie positive - de celles qui tout au long de l’histoire de l’humanité ont tracé des plans de « cités idéales » rappelle joliment Gilles Lapouge dans son introduction. La ville de Brasilia a en effet surgi du désertique Plateau Central du Brésil, il y a moins de 45 ans, fruit de la volonté de son président de l’époque, Juscelino Kubitschek, et du génie de Lucio Costa, en charge du dessin d’urbanisme et d’Oscar Nemeyer, architecte des principaux bâtiments de la cité ! Dessinée en totalité sur la feuille vierge d’un Brésil intérieur éloigné de milliers de kilomètres des grandes cités historiques de la Côte, la ville « d’acier et de cristal », aux formes géométriques et métaphoriques inspirées du Bauhaus, se prête évidemment à un « voyage graphique » (nom du genre revendiqué par Les Requins Marteaux, l’éditeur de l’ouvrage).

Extrait d'une planche de l'artiste Jochen Gerner

Avoir imaginé une résidence d’auteurs de bande-dessinée et d’illustrateurs pour parler de la cité est donc un projet très judicieux. L’enthousiasme de Loraine Adam, qui a grandi au Brésil avant de vivre en France et de lancer ce projet, est tout à fait communicatif et il faut dire ici tout le bien que l’on pense de la coordination artistique et éditoriale assurée par Lola Duval. En effet, la diversité des styles et médias servent un projet commun de déchiffrage de la cité et permettent une lecture quasi-ésotérique de sa formidable complexité. Les photographies d’archives et contemporaines disent d’abord l’effort visible des hommes à faire exister l’utopie. cubistes-maya » de Rodrigo Mafra, peintures du monde des chiffonniers et de leurs chevaux, sont comme un rappel humble de l’histoire du pays et de la réalité quotidienne de cette gigantesque machine sociale. Les croquis sur le vif de la carnettiste Virginie Broquet rappellent aussi ces petits arrangements avec la cité. Mais l’impression prédomine ensuite que l’architecture contemporaine parle directement aux jeunes illustrateurs convoqués et qu’ils lui accordent une place importante.

Extrait d'une page de l'artiste Rodrigo Mafra

Beb-Deum propose ainsi une méditation graphique où nos représentations du peuple brésilien, faites d’amérindiens des forêts amazoniennes, d’esclaves africains et de migrants de toutes origines, de peintures corporelles et d’iconographie religieuse, voire d’imagerie publicitaire, se fondent avec l’architecture futuriste de la cité en un « cocktail Supervitaminas de sang-mêlé et de béton brut ». Mais le dessin brouillé et les textes raturés de Thierry Van Hasselt disent combien brouillés sont les messages de la cité.

Aussi, la plongée introspective dans l’imaginaire de « l’homme brasilien » est tentée par des dessinateurs comme Roger Mello ou Marcus Wagner en mobilisant liberté graphique et narrative. Ils espèrent ainsi toucher de la pointe du pinceau, les « forces irrationnelles » qui anime la « cité radieuse ». Peut-être qu’est là la plus belle réussite du projet : chaque média, chaque style, la part d’imaginaire qu’il porte au-delà de l’objet auquel il s’intéresse, apporte une force d’évocation complémentaire qui permettent, réunies, de suggérer avec une force inédite l’élan de cette ville singulière. Magnifique ouvrage !


 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite