Nouvelles technologies et outils du voyage
Publié le 14/12/2009
 
Outils et technologie du voyage

Différents outils utilisés par les internautes
en voyage

Enquête

  • Par
  • 14 décembre 2009

Aujourd’hui peu de voyageurs se contentent encore de partir sac sur le dos, pouce levé, sans emmener un appareil numérique ou passer dans un cyber café pour donner des nouvelles. Présents sur Internet ou emmenés dans nos sacs de voyage, de nombreux d’outils permettent aux voyageurs de préparer leur voyage, le vivre en toute sécurité et le partager avec les proches.

PRÉPARER SON VOYAGE

Grâce aux nouvelles technologies, appareils photos, ordinateurs, téléphones et autres GPS sont de plus en plus compacts, léger et donc relativement faciles à emporter aux 4 coins du monde… Nous avons sollicité la communauté des voyageurs d’Uniterre afin de cibler les outils et nouvelles technologies les plus fréquemment utilisés. On distinguera deux étapes lors d’un voyage qui correspondent à des usages différents : la préparation du voyage puis le voyage et le retour. Pour préparer leur voyage, les internautes utilisent principalement des sites et des outils proposés sur Internet, tels que :

1) les sites de conseils de voyage.
On trouve notamment le Site du ministère des affaires étrangères classé par pays et bien renseigné, Gogapyear, un site créé par le British Concil et Lonely Planet (en anglais) avec de nombreuses infos pratiques de voyage, mais aussi des forums de partage d’expériences (Voyage forum, Forum Lonely Planet et Forum voyage d’Uniterre) et des sites de blogs et de carnets de voyage (Blogs Uniterre, Blogs de voyage, Blog Petit Futé, Annuaire de carnets de voyage,…).

2) les sites pour réserver billets, séjour, logement.
Il en existe une multitude sur Internet et sont aujourd’hui le moyen le plus couramment utilisé pour acheter et comparer billets, séjours, et nuits d’hôtels. Dans notre précédente enquête Guide d'achat du billet d'avion pas cher ; vous trouverez les principaux sites pour l’achat de billets d’avion. Depuis le mois de juin 2008, ces billets sont devenus exclusivement électroniques. Le biller papier n’existe plus. Certaines compagnies telles qu’ Air France KLM offrent depuis peu un nouveau service : la possibilité de recevoir sa carte d’embarquement sous forme de code barre sur son téléphone portable (ce service n’existe que sur un trajet Paris-Amsterdam pour l’instant). Ce système, en plein développement pour les billets d’avion, est également envisagé par la SNCF pour les billets de train.

3) les sites d’itinéraires
- Viamichelin : Sur ce site on peut aujourd’hui se créer un espace personnel avec ses préférences, puis sauvegarder sa feuille de route et l’imprimer (fonctionne aujourd’hui pour de nombreux pays ; pour les pays non-européens seules les villes sont bien renseignées).
- Mappy : Le plus par rapport à Via Michelin est que l’on peut avec le service MappyMobi utiliser sur son téléphone portable le calcul d'itinéraires, l’affichage de plans et de photos aériennes et voir la position des radars fixes en France. Si votre portable est compatible avec cette fonctionnalité (smartphone compatible), ce service permet de le transformer en GPS.
- Google Maps : Le logiciel gratuit Google Maps (compatible avec de nombreux téléphones) permet également de calculer un itinéraire et obtenir des cartes détaillées sur votre mobile ( attention : votre mobile se connecte alors à Internet et consomme beaucoup de données pour obtenir les cartes qu’il affiche ; il vaut donc mieux avoir un forfait Internet illimité pour l’utiliser sans se ruiner).


4) les logiciels de cartographie / géo localisation / GPS
De nombreux voyageurs utilisent aujourd’hui des GPS, pour des situations relativement différentes. On pense en premier lieu aux campings caristes et automobilistes équipés d’un GPS pour les guider sur les routes. C’est le cas de Louis Maisonneuve (dont vous pouvez voir les carnets de voyages en camping car en Europe) : qui prépare ses voyages avec des cartes routières et un GPS, « un TomTom GO 910 ». Mais le GPS permet aussi de voyager hors des sentiers battus en toute sécurité, comme le détaille Sydney Plumey dont vous pouvez suivre le périple de l’année dernière en Scandinavie et qui nous a répondu du « bout du monde... », en Islande où il se trouve actuellement. La combinaison d’Internet et d’un GPS lui permet de se repérer de façon précise : « Les points intéressants à voir sont placés sur la carte, puis transférés au GPS. Avec des programmes comme Google Earth [site de géo localisation] et OziExplorer [ou NoniGPSPlot, logiciels de cartographie], je peux aussi voir les itinéraires planifiés sur des images satellites ou des cartes papier scannées. Le GPS permet une utilisation

La photo numérique en voyage


mixte routière (avec tous les points d'intérêts, comme les stations essence, les magasins, les hotels avec leurs n° de téléphone) et rando (profil altimétrique, visualisation des sentiers, enregistrement des traces). ». Le GPS peut être également utilisés pour les cyclistes désirant éviter les grands axes ou encore par les amateurs de voile. Pour plus d’infos, le n° 13 de Carnets d’Aventures propose un dossier pratique sur les GPS, la cartographie et les balises de détresse, bien utiles dans des univers hostiles et peu peuplés (désert, montagne, fjords et autres jungles…). Le site du Vieux campeur propose aussi une série d’instruments d’orientation classés par type d’usage.


 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite