Nouvel an khmer
 
Une semaine de vacances pour le nouvel an Khmer : Siem Reap, Ratanakiri, Kratje.
AUTEUR : estelleplane
LOCALITE DES PRISES DE VUES : Non précisée
  • note: 0/5
    Le petit pont de bois sur le fleuve de Siem Reap... Apres quelques heures d'errance dans les quartiers de la ville, nous nous arretons A L'OMBRE.
  • note: 0/5
    Le bus tombe en panne, le chauffeur jette de l'eau sur le moteur, pose un bout de tôle -facile-, et on repart. Que celui qui comprend comment une telle réparation peut relancer un bus pour 7h m'explique les rudiments de la mécanique automobile !
  • note: 0/5
    Le petit bout beige, au dessous du fruit, c'est la coque qui recouvre la noix de cajou. Nous avons vu beaucoup de forêt défrichée pour planter des cajoutiers, de l'évéa ou des arbres á caoutchouc... Les terres sont vendues illégalement aux Coréens ou aux Chinois qui en font des plantations d'exportation.
  • note: 0/5
    Au Ratanakiri, nous avons fait un treck de 3 jours dans la jungle du parc national á la frontiere laotienne. Voici la jungle de jour : de grands arbres verts portant des lianes á bout de branches. La nuit, c'est un univers apaisant orné de bruits inconnus dont il vaut peut-être mieux ne pas connaître la provenance - histoire de ne pas paniquer ! Au petit matin, ce sont les gibons (de gros singes) qui nous ont réveillés de leurs cris et l'un d'eux nous a régalé de ses sauts gracieux dans la forêt de bambous.
  • note: 0/5
    Notre guide -surnommé Michel pour son côté fanfaron- a attrapé un rat avec sa tapette á souris. Le matin, du rat au feu de bois, c'est vraiment excellent ! Sans rire, c'est vraiment goutu.
  • note: 0/5
    Voici notre campement dans la jungle, pres d'une cascade de 5 cm de hauteur en saison chaude, lol, nous avons donc bu de l'eau croupie oú nageaient des têtards pendant 2 jours... Mais Michel a dit '' No problem, I boil the water and it's ok. I am the best guide, after 6 years in the jungle, I know everything !'' (Pas de probleme, je fais bouillir l'eau et ca roule. Je suis le meilleur des guides, apres 6 ans passés dans la jungle, je sais tout.) Ouais, sauf que Michel a eu la chiasse des le lendemain matin... Merci Michel ! Nous avons été épargné par un miracle : le rationnement de l'eau sur le chemin pour permettre á Michel de reprendre des forces? Le mélange de biere et d'alcool de riz qu'ils nous a fait boire pour mieux dormir? Nos crises de rire devant l'ironie de la situation? Nous ne saurons jamais...
  • note: 0/5
    Traces de griffes tapissant d'immenses arbres, les ours vont chercher le miel bien haut !
  • note: 0/5
    Dans la jungle en saison seche, il y a aussi les brûlis. Une habitude des habitants, pour circuler plus facilement dans la forêt. Ca fait un peu mal au coeur de petits barangs (les blancs en Khmer), mais c'est une réalité du Cambodge. Et puis ce n'est rien comparé aux brulures d'hectares entiers de forets au profit de plantations d'exportation (Hévéa, noix de cajou, caoutchouc) gérées par les chinois et les coréens...
  • note: 0/5
    La résine qui sert á fabriquer la laque, l'une des sources de revenu des habitants des villages autour de la jungle. Ils creusent un trou qu'ils font brûler pour faire sortir la résine de l'arbre.
  • note: 0/5
    Le traffic de bois précieux est une autre source de revenu des habitants du coin, surtout ceux qui habitent pres de la frontiere avec le Laos... Mais ce ne sont pas eux qui en bénéficient le plus... Ca leur permet tout juste de survivre en saison seche.
  • note: 0/5
    2eme nuit dans un village lao-cambodgien á la frontiere. On se lave (ca fait un bien fou, apres la poussiere, la transpiration et la crasse de ces 2 derniers jours) mais au bout de 5 minutes, les villageois et JB se font attaquer par une sorte de brochet et nous sortons tous en courant de l'eau car non seulement il mort mais en plus, il arrache des bouts de chair de la taille d'une bille á ses victimes. Bon, on attendra encore 1 jours pour la vraie douche !
  • note: 0/5
    ''Le rouge du sol, c'est la terre qui saigne'' C'est la déforestation et les monocultures qui font ressortir cette couleur rouge, avant, ce n'était pas comme ca, nous content-ils...
  • note: 5/5
    Youhou, ca y est on peut se baigner et se décrasser apres 3 jours de treck sans eau... Et manger en sortant ce qui nous semble être les meilleures gauffres du monde.
  • note: 0/5
    Ca ne vous parait pas grand chose mais ces 3 jours loin de mon accordéon furent l'occasion de retrouvailles passionnées.
  • note: 0/5
    En face de Kratje, une île. Entre les deux rives, un vieux bac. Dans le vieux bac... des femmes avec des pyjamas á fleur et des habits Mickey et Minnie.
  • note: 0/5
    Sur les bords de l'île, entre les maisons flottantes vietnamiennes et la ville de Kratjé, quelques dauphins d'eau douce entre-apercus de loin...
  • note: 0/5
    Le travail, ca se fait souvent en couple, entre autres, la pêche sur le Mekong.
  •  

    Autres albums photos de voyage