De Sierra de Montsant a Cuenca
 
Apres Lerida, direction le sud. D'abords des grandes plaines, monotones, avant de monter dans la sierra de Montsant. Passage a Gandesa, puis direction la Sierra de Beceite, Castell de Cabres, Cantavieja et Terruel. Là, un choix s'iñpose: bus pour filer vers le sud ou velo vers l'ouest et le sierraña de Albarracin...? Apres mure reflexion de pres de 5 minutes, la reponse est "velo!" direction Albarracin et Cuenca.
AUTEUR : florentguinot
LOCALITE DES PRISES DE VUES : Non précisée
  • note: 0/5
    Autour de la ville, c'est triste et plat. Regulierement ca sent la fiente de poulet, genre "elevage intensif de volailles".
  • note: 4/5
    Du coup, on quitte ce qui devait etre la route la plus directe pour monter dans la sierra de Montsant. Montee longue et chiante (il faut bien le dire), vent de face, de quoi se demander se qu'on fout là! Par contre, une fois passee La Granadella et Bellaguarde, quel spectacle! Relief calcaire où se mêle roche et vegetation, chaque pente est amenagee de terrasses, en plutot bon etat, et la rivière au fond est limpide. Partout des parois a escalader (c'est d'ailleurs un site tres frequenté par les grimpeurs) et de-ci de-là surgissent des traces de "tortures" dont les sols ont ete l'objet et qui ont permit la formation d'un si bel écrin.
  • note: 3/5
    A partir de Gandesa, on trouve une voie verte, ancienne voie ferree, qui nous menera jusqu'a Beceite, via Valderrobres, avec comme toile de fond "les rocks de Benet".
  • note: 5/5
    A notre arrivee a Beceite, il est deja tard, et la rencontre avec Benoit et sa petite famille nous amenera a installer notre bivouac dans la nuit. Cette nuit là nous dormirons tout au fond du Parissal de Beceite. Reveil vraiment extra, paysage de gorges, parois calcaires, vol de nombreux vautours deja haut dans le ciel... et "¡Hola!" des touristes les plus matinaux
  • note: 0/5
    Journee tres difficile cette fois. La fatigue s'est un peu accumulee, le relief tres marqué n'a rien arrangé, et le vent et la pluie se sont emmeles en fin de journee. On a quand même vu la mer aujourd'hui... et quel relief encore!
  • note: 1/5
    Apres cette super journee "de pu-a madre", on est roti! Heureusement a Castell de Cabre on recoit un accueil chaleureux, un abris et un repas chaud. De quoi laisser passer le mauvais temps et repartir bon pied bon oeil
  • note: 0/5
    Depuis la veille, le temps c'est dégradé. Il y a du vent quasi-continuellement, il est plutot froid, mais de face (ca aide pour se rechauffer ;-). Ca nous use un peu plus vite, du coup les etapes sont moins longues que les premiers temps. Ca n'empeche pas de traverser encore quelques beaux village (comme Mirambel, cf.photos). A partir de ce point, on se prepare psychologiquement a une succession d'étapes typées "montagne" puisque la carte mentionne 4 cols avant d'arriver a Terruel...
  • note: 0/5
    jolie cité fortifiée sur la bordure du plateau... maintenant y'a plus qu'a monter
  • note: 1/5
    vu sur la sierra depuis Cantavieja. Un paysage calcaire comme il nous est familier; l'epaisseur en plus, rendu par les parois rocheuses
  • note: 5/5
    bon! je vous ai juste gardé la petite photo du col le plus haut des 4 (puerto de Villaroya, 1700m). En fait, le relief était moins mauvais qu'on avait cru, les cols se sont résumés à quelques ondulations de plus ou moins 300/400m de dénivelé sur un plateau calcaire (oui toujours) au environ de 1000/1200m. C'était cool comme ca...
  • note: 5/5
    Après Teruel, on a hésité a prendre le bus pour nous rendre directement en Andalousie... Mais en y reflechissant bien, on avait devant nous Albarracin et Cuenca, 2 bijoux du patrimoine espagnol, à moins de 2 jours de vélo. Et puis ca aurait laissé un goût d'inachevé à cette première partie si bien commencée. Donc après un passage à Teruel (très très agrèable aussi, à voir, mais pas de photo), on a filé pour Albarracin.
  • note: 4/5
    Bon, je tiens à prévenir les amoureux du patrimoine, Albarracin c'est du lourd... donc si vous voulez appreciez le site à sa juste valeur, je vous encourage à chercher sur le net, c'est plein de trucs, photos, etc. Je dirais juste que c'est un secteur qui a été très marqué par le passage des sarrasins en leurs temps, comme Cuenca, et qu'aujourd'hui c'est le tour des touristes, comme Cuenca. Je suis un peu mauvaise langue (:-p), d'autant plus qu'en ce moment (arriere saison), c'est tout a fait vivable et même agreable de visiter les lieux.
  •  

    Autres albums photos de voyage