Une journée en canoë sur la Dordogne
Publié le 17/08/2020
 

La vallée de la Dordogne regorge de nombreuses richesses que les touristes peuvent observer en descendant la rivière. Une journée sur la Dordogne pour se rafraîchir et profiter d’un paysage à couper le souffle.

L’été est synonyme de chaleur, de soleil et farniente. Comment s’occuper et se rafraîchir quand il fait chaud. Sur le littoral, la question ne se pose pas beaucoup, c’est direction la plage avec serviettes, jeux de plage et parasol. Objectif s’amuser et se baigner dans une eau plutôt clémente. Mais tout le monde ne se concentre pas sur les plages, d’autres visitent l’intérieur bien évidemment, fréquentent les piscines, les bords de cours d’eau ou encore restent au calme en se calfeutrant. Les professionnels du tourisme ont bien compris les besoins de ces visiteurs. Le but est de profiter au maximum des vacances en participant à de nombreuses activités.

Des parcours pour tous

En Dordogne, les spécialistes des animations en bord d’eau se réjouissent de voir le soleil briller. Louer un canoë pour la journée et descendre la Dordogne, rivière éponyme du département pour une journée, est une excellente occasion pour se rafraîchir. Sur les différents cours d’eau du département, une soixantaine d’entreprises se partage ce juteux marché où familles et amis se rendent en masse pour une descente tout en douceur de la rivière. Sur la Dordogne, de Saint-Julien de Lampon à Beynac, plusieurs parcours sont proposés pour les plus courageux (plus de 30 km), pour les novices ou les personnes avec des enfants en bas-âge (7km) et pour les autres des parcours adaptés ont été créés (15, 17, 22 km). Tout le monde peut ainsi se tester rame en main. De l’enterrement de vie de jeune fille ou garçon, en passant par l’anniversaire mais encore juste pour s’amuser et passer une journée tranquille en famille ou entre amis, cette activité est parfaite durant l’été avec ces températures qui peuvent parfois être caniculaires.

Si pour certains, le but est de descendre la rivière le plus rapidement possible, on peut prendre son temps pour se faire plaisir et ainsi profiter d’une belle journée. Les berges sont facilement accessibles pour pique-niquer, en veillant bien à récupérer ses déchets. Des pauses très intéressantes pour refaire, si le besoin s’en fait sentir, le film de la première partie de la descente ou tout simplement de se baigner. Faire du canoë est évidemment bon pour la santé. La production d’efforts permet de parfaire sa condition physique.

Du respect de l’écosystème d’un paysage à couper le souffle

Mais le canoë a également une autre vertu dans ce cadre idyllique, c’est un bon moyen pour se rendre compte de la fragilité de l’écosystème. Cet été les fortes chaleurs alliées à une sécheresse persistante mettent en évidence le manque d’eau. Ce stress hydrique se retrouve dans la rivière où à certains endroits les canoës touchent légèrement le fond. Il faut donc faire très attention à ne pas abîmer cette si fragile nature. Une richesse faunistique et floristique que les les navigateurs peuvent observer et dont l’Unesco a classé les bassins de la Dordogne, réserve mondiale de la biosphère. Pour maintenir les activités nautiques et fluviales, des lâchers d’eau sont organisés plus loin en amont. Mais attention à la fréquentation qui à certains moments est trop importante. Avec la pandémie de Covid-19, les Français ont privilégié l’Hexagone pour leurs vacances et donc la fréquentation est plus importante. 

Longue de 483 km la Dordogne, ou la "Rivière Espérance" selon l'écrivain Christian Signol, est un cadre exceptionnel préservé où il est possible également de pêcher dans un cours d’eau très poissonneux. Durant le moyen-âge, la Dordogne a été un axe commerçant important grâce à l’essor de la batellerie. Depuis la Haute Dordogne et jusqu’à Libourne en Gironde, les bateaux à fond plat ou gabarres ont transporté du bois, du vin, de l’huile des noix et toutes richesses de terres intérieures à destination du monde entier avec des bœufs pour remonter les marchandises. Frontière historique et naturelle entre les royaumes de France et d’Angleterre, la Dordogne est le témoin d’un passé moyenâgeux que l’on peut toujours contempler. Depuis leur promontoire, les châteaux du Périgord Noir profitent de leur point de vue sur la vallée pour apercevoir les rameurs d’un jour dévorant inlassablement le cours d’eau. Jalonné de points de vue à couper le souffle, le parcours révèle les différents trésors que sont les châteaux de Beynac et Cazenac, Castelnaud-la-Chapelle, le très beau village de la Roque-Gageac, les Milandes, les Jardins de Marqueyssac. Le voyage est possible jusqu’à la confluence avec la Vézère. Un appel incessant à la contemplation dont les rapaces sillonnent inlassablement le paysage au-dessus des navigateurs. Un hymne incessant à la liberté.

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite