Pas de retour à la normale pour le trafic aérien avant 2024
Publié le 22/04/2021
 

L’ACI Europe estime que la situation s’aggrave dans le secteur de l’aérien et qu’une reprise comme avant la pandémie n’est pas possible avant 2024.

La dégringolade continue pour le trafic aérien européen au premier trimestre 2021 avec des voyages impossibles ou très limités en raison des restrictions sanitaires liées à la bataille engagée contre la pandémie de covid-19. L’ensemble du réseau aéroportuaire européen constate une chute de 81,7 % de son trafic par rapport à la même période avant la pandémie. Dans un communiqué l’ACI Europe (Airports Council International), qui regroupe plus de 500 aéroports dans 46 pays, déplore que « le trafic passagers dans les aéroports européens devrait désormais diminuer de -64% en 2021, contre -52% prévu en janvier »et qu’ « une reprise complète des volumes de passagers de 2019 a été repensée de 2024 à 2025 »

Une perte de 29 milliards d’euros en 2021 selon l’ACI Europe

L’organisme souligne également que « l’état du trafic passagers dans les aéroports reflète également l'effondrement continu de la connectivité aérienne, avec près de 2000 routes aériennes supplémentaires perdues depuis le début de l'année »L’ACI Europe se montre très pessimiste pour un retour l'état normal de la circulation des avions sur les bases de 2019. En 2020, les aéroports européens ont vu leurs revenus chuter de 30 milliards d’euros. Le groupe s’inquiète pour leur situation et estime qu’ils « risquent encore de perdre 29 milliards d'euros supplémentaires cette année ».

Olivier Jankovec, directeur général d'ACI Europe s’alarme de la situation et pense qu’ « Au-delà du trafic et de l'effondrement de la connectivité, il est indéniable que la résilience financière des aéroports européens faiblit de jour en jour ». Il ajoute sous la forme d’une supplique que « nous avons désespérément besoin d'entamer la reprise pendant l'été et sommes impatients de voir le déploiement de la vaccination améliorer enfin la situation épidémiologique ». Les prochains mois seront donc particulièrement cruciaux avec la vaccination en cours et les vacances estivales approchant à grands pas. Celles-ci pourraient venir atténuer les effets de la décroissance aérienne observée depuis plusieurs mois mais cela dépendra en grande partie de l'allégemement des restrictions sanitaires dans les différents pays européens. 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite