Orly ferme son terminal 4 pour une durée indéterminée
Publié le 17/02/2021
 

Face à la fermeture des frontières de la France hors de l'Union Européenne et les restrictions d’accès imposées aux territoires ultramarins, le Groupe ADP a suspendu l'activité du terminal 4 d’Orly le 15 février.

Les vacances se poursuivent sur le territoire français. Ce week-end ce sera le chassé-croisé entre les trois zones. Dans les aéroports l’affluence n’est pas au beau fixe. Depuis plusieurs semaines et les annonces du gouvernement sur la fermeture des frontières hors de l’Union Européenne et les restrictions d’accès aux territoires ultramarins depuis le 31 janvier, le trafic aérien a fortement chuté obligeant donc les gestionnaires à prendre des mesures sur la fermeture des terminaux.

Terminal 1 d’Orly déjà bouclé et activité réduite pour les autres

Face à une baisse très importante de fréquentation, l’aéroport d’Orly a été contraint de fermer son terminal 4 lundi 15 février. Aucune date de réouverture n’a pour le moment été communiquée. Le trafic, des compagnies continuant de transporter les passagers, est donc réorienté vers les terminaux 2 et 3 qui sont partiellement ouverts. Depuis le début de l’année, il ne subsistait alors dans le terminal 4 que quelques compagnies et vols. Ce même terminal a déjà été fermé en fin d’année 2020 entre novembre et décembre.

A Orly ce n’est pas le seul à faire les frais d’une telle décision puisque le terminal 1 est totalement bouclé depuis le 11 novembre. La fermeture des frontières hors Union Européenne et les déplacements outremer sauf pour motif impérieux oblige donc ADP, le gestionnaire d’Orly, à réduire la voilure de ses terminaux. La décision était donc inéluctable au regard de la situation sanitaire, économique et des chiffres de fréquentation de l’aéroport.

En 2020, le trafic de l’aéroport d’Orly a chuté de 66,1 %, accueillant 10,8 millions de personnes, par rapport à 2019. Pour rappel Orly a été totalement fermé du mois d’avril jusqu’à fin juin. Il a été partiellement rouvert le 26 juin pour l’été sous la pression des compagnies aériennes qui souhaitaient profiter de la reprise estivale du trafic. Le secteur aérien durement touché par la pandémie continue de toucher le fond et la reprise totale et normale de l’activité n’est pas prévue avant 2023-24.

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite