Les cars Macron totalement à l'arrêt : Blablacar se concentre sur le covoiturage
Publié le 18/11/2020
 

Avec les effets du reconfinement, les « cars Macron » sont à l’arrêt et Blablacar, la société mère de Blablabus, vient d’annoncer qu’elle allait se concentrer cet hiver sur le covoiturage.

Depuis les annonces du second confinement français, les « cars Macron » sont totalement à l’arrêt. Ces bus qui permettent de se déplacer pour des prix plus abordables que le train ou l’avion vont poursuivre leur stand by. Flixbus a choisi de stopper son activité en France et de maintenir un léger trafic sur ses lignes internationales pour permettre à certaines personnes de regagner leur foyer en toute sécurité. Et Blablabus a également fait le choix d’arrêter ses lignes. A Noël, si la possibilité de se déplacer plus facilement est actée il faudra alors trouver un autre moyen de voyager que par le bus. Blablacar, la maison mère de Blablabus, a donc choisi de se concentrer cet hiver sur le covoiturage, son activité principale.

« Cet hiver, nous concentrerons nos efforts sur le covoiturage, mode de transport plébiscité par les passagers dans cette crise sanitaire car il minimise le nombre de personnes avec qui l’on entre en contact. L’offre de covoiturage s’ajuste naturellement aux différentes vagues de la crise, ce qui permet de proposer une solution alternative fiable et accessible aux passagers BlaBlaBus, ainsi qu’à tous les autres voyageurs. BlaBlaBus reprendra la route au printemps. L’ambition reste plus que jamais l’expansion du réseau BlaBlaBus afin de continuer à renforcer notre offre multimodale », explique dans un communiqué Nicolas Brusson, cofondateur et directeur général de Blablacar.

Blablabus de retour au printemps 2021

L’entreprise ajuste donc son offre aux conditions sanitaires et aux décisions gouvernementales qui empêchent la population de voyager et de se déplacer librement. Tant que le déconfinement n’est pas acté, seulement les professionnels ne disposant pas de conditions de travail permettant de mettre en place le télétravail peuvent se déplacer avec la fameuse attestation. C’est donc tout naturellement que la décision a été prise de stopper les bus. A la Toussaint, les réservations chez Blablabus ont chuté entre 70 à 75 %.

La société compte donc sur son énorme communauté de plus de 90 millions d’utilisateurs dans 22 pays pour continuer de faire confiance à l’opérateur en utilisant la voiture pour se déplacer. « Nous avons constaté, après le premier confinement, que l’activité de covoiturage reprenait très rapidement. Cet été, les voyageurs ont plébiscité le covoiturage qui a vu sa demande dépasser celle de l’an dernier. Les membres ont fait preuve de responsabilité et de solidarité en respectant les normes sanitaires pendant toute cette période, et nous les en remercions », souligne Nicolas Brusson.

Il faudra donc attendre le mois de mars 2021 et l’arrivée du printemps pour retrouver Blablabus sur les routes du territoire. Les cars griffés aux couleurs de la société permettent aux voyageurs de se rendre dans plus de 400 destinations en Europe. Son expansion en Europe est donc remise au printemps. Ses dirigeants espèrent que le confinement/reconfinement s’arrête complètement afin de poursuivre son rayonnement à travers ses deux services complémentaires et bon marché pour des voyageurs qui ne veulent pas payer des trajets trop chers.

 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite