Le transport aérien prêt pour l'acheminement des vaccins contre la covid-19
Publié le 19/11/2020
 

Alors que certains laboratoires en sont dans la dernière ligne concernant la création d’un vaccin pour lutter contre la covid-19, les acteurs du transport aérien se préparent à sa livraison.

Si la pandémie de covid-19 continue de faire des ravages dans le monde, l’espoir de l’arrivée d’un vaccin est bien présente depuis plusieurs jours suite aux annonces de Pfizer/BioNTech et dernièrement des laboratoires Moderna sur l’efficacité de leurs vaccins. Des contrats sont déjà en cours de signatures entre les Etats et ces laboratoires pour l’acheminement de ces précieux vaccins. L’Union Européenne est sur le point de signer un accord avec Moderna pour 80 millions de vaccins.

Le secteur aérien a donc déjà commencé à échafaudéerdes plans pour livrer les commandes. Du côté de Air France-KLM, les équipes de l’entente franco-Néerlandaise ont anticipé les futurs transports de vaccins. Leurs avions cargo peuvent transporter jusqu’à 1,2 millions de doses vaccinales et les soutes des avions commerciaux sont également envisagées pour en acheminer à hauteur de 400 000 doses par avion.

Respecter la chaîne du froid

C’est un sacré défi technique qui attend les équipes du transport aérien dans le monde. D’après les informations des différents laboratoires de l’industrie pharmaceutique, les vaccins doivent être conservés à -80°C ou -20°C selon les vaccins. Pour y parvenir les transporteurs se sont fait livrer des containers et du matériel nécessaire permettant de conserver et de maîtriser la chaîne du froid. Certains réfrigérants peuvent poser un problème étant donné leur degré de dangerosité.

Les transporteurs vont devoir prendre en compte toutes ces données. C’est tout un enchaînement de processus précis qu’il faudra donc respecter pour éviter des incidents. Il est évident que la maîtrise du froid est un enjeu fondamental pour permettre une livraison en bonne et due forme mais celle de la mise en place des ponts aériens l’est tout autant surtout en cas de livraison au dernier moment.

Les transporteurs vont donc s’appuyer sur le savoir-faire du convoyage des masques avec cette contrainte supplémentaire de la chaîne du froid. Pour maximiser leur chance d’être à la pointe du fret aérien, de plus en plus d’aéroports travaillent sur des plates-formes logistiques. Selon l’association internationale du trafic aérien (IATA) il faudrait 8000 avions cargo pour apporter un vaccin à tous les habitants de la planète.

Cependant la tâche risque d’être compliquée par la paralysie de l’aviation civile. Et pour cause une partie du fret aérien transite par les avions commerciaux traditionnels. Une situation sur laquelle planche évidemment tous les transporteurs pour être prêts au moment où les doses seront disponibles à l’acheminement.

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite