Le public sera silencieux à Tokyo pendant les olympiades
Publié le 22/06/2021
 

Le Japon a décidé d’accueillir du public pour les Jeux olympiques et Paralympiques cet été mais celui-ci devra faire silence.

Du 23 juillet au 8 août et du 24 août au 5 septembre les Jeux olympiques et Paralympiques prennent leurs quartiers à Tokyo au Japon. Les athlètes se préparent intensément pour l’événement pour obtenir le Graal, la médaille comme but à atteindre et représenter son pays dans la compétition planétaire. Les organisateurs ont longtemps hésité avant d'accepter de faire venir du public dans les tribunes des différentes enceintes sportives. La décision a été compliquée à prendre en raison de la pandémie de covid-19 qui continue de sévir dans le pays du soleil levant. Si des spectateurs pourront assister aux épreuves, dans une limite maximale de 10 000 personnes, seuls les japonais pourront le faire mais cela se fera en silence.

Rassurer l’opinion

Interdiction donc de montrer sa satisfaction, de crier et de parler à haute voix pour le public qui devra donc faire silence. Ce choix vise à l'imiter la propagation du virus mais apparaît tout de même comme paradoxal au moment d'accueillir du public dans les stades. Si la discrétion des voix sera d’or, les athlètes pourront compter malgré tout sur les applaudissements.   Un tirage au sort aura lieu pour déterminer les chanceux parmi les détenteurs de billets qui pourront assister aux épreuves et le masque sera obligatoire en permanence. Les sponsors vont pouvoir souffler un peu après cette décision puisqu'ils ont fait savoir qu’ils préféraient avoir du public quitte à ce que celui-ci soit en nombre limité. 

La levée de l’état d’urgence sur le sol japonais permet d’y voir plus clair mais si les infections au covid-19 venaient à repartir à la hausse, les stades basculeraient à huis clos. Ce n'est donc pas un blanc seing que le comité d'organisation a signé avec le gouvernement. Depuis plusieurs mois, la grogne monte au Japon où de nombreuses voix se font entendre et réclament que ces JO ne se tiennent pas. Le comité d’organisation marche donc sur des œufs dans cette affaire pour éviter de se mettre l’opinion à dos alors que les caméras du monde entier s’apprêtent à se tourner vers l’archipel. Objectif rassurer les Japonais sur la capacité du pays à pouvoir accueillir de telles épreuves malgré la pandémie.

François Berland

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite