Le PDG du Club Med exhorte Jean Castex à sauver la montagne française
Publié le 18/01/2021
 

Dans une lettre ouverte, Henri Giscard d’Estaing, le PDG du Club Med appelle Jean Castex et le gouvernement à sauver la montagne française.

La pandémie de covid-19 continue de ravager les économies de nombreuses entreprises obligeant le gouvernement à prendre des décisions qui ne conviennent pas à tout le monde. Certains patrons se mobilisent pour convaincre le gouvernement de les laisser travailler. Le dernier en date est Henri Giscard d’Estaing, le PDG du Club Med qui, dans une lettre ouverte, appelle Jean Castex à sauver la montagne alors que les vacances d'hiver approchent à grands pas. « Aujourd’hui, cet écosystème de la Montagne française ne demande qu’une chose : vivre, travailler et continuer à avancer en recevant ses clients dès le début février, tout en les protégeant et en adoptant des protocoles sanitaires parmi les plus stricts et les plus responsables ».

La montagne c’est un chiffre d’affaires de 10 milliards d’euros

Dans cette lettre à l’exécutif, le PDG du Club rappelle que « la vision, le talent, le courage et le travail de plusieurs générations de montagnards ont fait des Alpes françaises une référence mondiale ». Il ajoute qu’« elles ont fait éclore des champions industriels et sportifs, redonné vie à des territoires désertés par l’exode rural et la dernière révolution industrielle ». Henri Giscard d’Estaing souligne que les Alpes Françaises « ont créé des dizaines de milliers d’emplois directs, des moniteurs de ski aux employés des remontées mécaniques, et encore plus d’emplois indirects, du bâtiment aux équipements et aux commerces liés aux sports de glisse : un écosystème créatif, dynamique, entreprenant, et de plus en plus respectueux de son environnement ».

La montagne en France c’est plus de 10 milliards d’euros de chiffre d’affaires pour l’ensemble des acteurs et de nombreux emplois créés pour développer les activités des stations de ski. Les vacances de février représentent 30 % de leurs activités. Un chiffre colossal dont les acteurs du tourisme de la montagne espèrent bien profiter après une période de Noël très morose avec des remontées mécaniques non activées. Dans son homélie le PDG du Club Med ne cite à aucun moment une réouverture des remontées mécaniques et fait le choix de porter son discours sur l’écosystème de la montagne. En creux, on imagine très bien que derrière cette lettre se cache l’envie toute particulière de voir les remontées mécaniques fonctionner à nouveau.

Avec ce vibrant hommage aux Alpes il en oublie les autres chaînes de montagne du pays pourtant tout aussi importantes dans la création de cette richesse si particulière de l’écosystème montagnard. Pour rappel les stations de sports d’hiver sont bien ouvertes et offrent malgré l’absence de remontées mécaniques, de nombreuses activités (ski de fond et de randonnées, raquettes, vélo sur neige, luge…). Il est possible également de se rendre dans les restaurants des stations pour récupérer les commandes. Jean Castex doit prendre la parole le 20 janvier pour approfondir les mesures qui visent à lutter contre la pandémie de Covid. Le Premier ministre y apportera des précisions sur les vacances de février. 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite