Le parc national des Everglades en Floride
Publié le 20/08/2013
 

Direction la pointe sud de la Floride, à environ une heure de route de Miami. Le parc national des Everglades s’étire sur environ 6100 km2. La terre natale des Indiens Miccosukees est bordée par le golfe du Mexique, à l’Ouest. Souvent l’on décrit les Everglades comme « un fleuve ou une mer d’herbe ». On trouve ici toutes sortes d’arbres : lauriers, acajous, cyprès, palmiers, pins, palétuviers... Ainsi qu’une flore exceptionnelle avec notamment des orchidées sauvages.

C’est en 1947 que le parc national des Everglades a vu le jour. Everglades signifiant « marécages éternels ». Ce site naturel est aujourd’hui placé sous haute protection et classé au patrimoine mondial de l’Unesco. Ce qui se comprend aisément car il abrite un écosystème unique au monde.

Au pied d’un état de soleil et de plages, le parc national des Everglades apparaît comme un mirage verdoyant. Rivières d’herbe oui, mais aussi labyrinthe de marécages, entrelacement de canaux naturels, réserve peuplée d’animaux sauvages plus ou moins hostiles, parmi lesquels, les fameux alligators ! C’est une destination unique, qui vaut le détour si vous voyagez en Floride.

La végétation qui couvre le parc national des Everglades est luxuriante, propre à la végétation de la zone subtropicale humide. Des espaces de forêt vierge succèdent de vastes étendues marécageuses et une spendide zone de mangrove que l’on peut découvrir à bord d’un airboat, hydroglisseur à fond plat qui permet d’ailleurs d’atteindre les hammocks, sortent de petits îlots.

Dans un ensemble naturel aussi gigantesque, toutes sortes d’animaux sauvages vivent en totale liberté des pumas, des ratons-laveurs, des panthères, des lamentins, des ours noirs... et des centaines d’espèces d’oiseaux ont trouvé refuge au cœur des Everglades.

Mais le site est également connu pour ses amphibiens, ses poissons et surtout ses alligators et crocodiles. L’alligator farm permet de comprendre la différence entre les deux espèces et de voir les animaux de près, à différents stades d’évolution. A une dizaine de minutes se trouve un centre d’exposition qui explique tout l’écosystème du parc des Everglades, le Royal Palm Visitor center.

Des sentiers balisés permettent de parcourir les Everglades en toute sécurité, à pied ou en vélo. Seules précautions à prendre : ne pas oublier la lotion solaire et les produits anti-moustiques. Un parcours de près plus de 250 km permet également aux amateurs de canoe-kayak de découvrir le parc sous un autre angle, tout en pratiquant une activité sportive. Si les Everglades peuvent se découvrir rapidement en une journée, il est recommandé de rester pour une durée un peu plus longue pour découvrir toutes les richesses du site. D’ailleurs près d’une cinquantaine d’aires de bivouac et trois campings sont ouverts au public.

La meilleure saison pour explorer les Everglades ? Allez-y plutôt à l’automne ou au printemps, car tout est ouvert.? De mai à octobre, c'est la saison humide, EVITEZ ! Il fait chaud, humide et c'est rempli de moustiques. 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite