La SNCF lance son comparateur de mobilité et de rejet de CO²
Publié le 05/03/2021
 

Depuis hier il est possible de comparer les trajets selon les modes de transport et de rejet de CO² avec un nouveau comparateur édité sur le site internet de Oui SNCF.

Dans un monde globalisé et en plein bouleversement, les consommateurs sont de plus en plus nombreux à rechercher les meilleures solutions pour réduire leur impact sur la planète. Des messages de défiance s’affichent sur les réseaux sociaux sur l’incidence environnementale des trajets pour se rendre d’un point A à un point B. Il est désormais possible de calculer son itinéraire en fonction de la quantité de co² émise par les différents modes de transport.

Et c’est sur le site internet de Oui SNCF que l'on peut effectuer cette démarche depuis hier jeudi 4 mars. L’entreprise ferroviaire met à disposition des internautes un comparateur de l’impact carbone du trajet édité selon différents moyens de locomotion. Pour le moment l’outil couvre 63 destinations, du Nord au Sud et de l’Est à l’Ouest de la France, pour cinq modes de transport : train, covoiturage, avion, voiture, autocar, voiture. 

Le train, grand vainqueur du comparateur

Pour chaque recherche effectuée, le comparateur met en avant cinq appréciations d’excellent à mauvais et inscrit trois indicateurs différents : critère environnemental avec la quantité de CO² émise, temps de trajet et « temps utile » (permet de vaquer à ses occupations durant le transport : travail, lecture, jeux vidéos, internet, discussions...). A noter que les prix ne sont pas édités par le comparateur qui est pourtant l’élément déterminant pour de nombreuses personnes. De la longue à la petite distance, ce large spectre mis en place par la SNCF permet donc au voyageur, qui cherche à réduire son impact sur la planète, de se faire une idée sur la portée écologique des modes de transports à sa disposition.

Pour la société, ce nouveau dispositif n’est pas anodin puisque dans 100% des cas le train est le mode de transport qui rejette le moins de CO² et arrive en premier sur le « temps utile ». Le but de l’entreprise est de capter une nouvelle clientèle qui empreinte habituellement l’avion, le car et surtout la voiture. Cette dernière tente elle aussi de se réinventer avec de nouveaux modèles moins énergivores. En mettant en place ce nouveau comparateur, la SNCF se veut être un pilier de la protection de l’environnement avec comme ambition affichée d'avoir des pratiques plus vertueuses. 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite