Jean-Baptiste Lemoyne incite les Français à voyager à la Toussaint
Publié le 12/10/2020
 

Malgré l’incertitude de la pandémie de covid-19, le secrétaire d’État chargé du Tourisme, Jean-Baptiste Lemoyne, invite les Français à voyager après une réunion avec les professionnels du tourisme lors d’un comité interministériel du tourisme.

Alors que la pandémie de covid-19 continue de sévir et s’intensifie à nouveau depuis le mois de septembre avec l’arrivée de la seconde vague, les professionnels du tourisme ont été reçus ce lundi 12 octobre à Matignon par Jean-Baptiste Lemoyne, le secrétaire d’État chargé du tourisme. Il a tenté de rassuré ses interlocuteurs dont le secteur est durement touché par le virus et ses conséquences. A la sortie du comité interministériel consacré au secteur, il s’est confié à l’AFP en déclarant que « nous allons tout faire » pour que la saison touristique « jusqu’à Noël puisse se dérouler ». Le secrétaire d'Etat va même jusqu’à inciter les Français à réserver pour les vacances de la Toussaint.

Pas de frais d’annulation

Le virus est loin d’être exterminé. Après Paris, Marseille, Aix-en-Provence, et la Guadeloupe, c’est au tour des villes de Saint-Étienne, Lille, Grenoble et tout dernièrement Toulouse et Montpellier de passer en alerte maximale et donc de voir les professionnels du secteur de la restauration être impactés par des mesures plus drastiques. Face à la presse, Jean-Baptiste Lemoyne a rappelé l’importance du respect des gestes barrières et qu’il fallait « être vigilant ». Cette sortie de Jean-Baptiste Lemoyne était donc très attendue pour un secteur largement mis à mal par le virus. Parmi les annonces phares prises par le le comité interministériel, 758,3 millions d’euros via le fonds de solidarité seront reversés à plus 527 000 entreprises. Un prêt garanti de l’État de 18,4 milliards d’euros sera mis en place et l’investissement sur fonds proposes lancé au début du mois récupère une enveloppe de 80 millions d’euros. Quant aux travailleurs indépendants 87 millions d’euros ont déjà été versés. Des efforts financiers conséquents mais qui sont bien maigres par rapport à la perte colossale de près de 60 milliards d’euros.

Si les touristes venaient à annuler leur séjour en raison de la pandémie, cela ne coûterait rien comme ce fut le cas depuis le premier engagement pris, par les professionnels du tourisme, à la sortie du confinement le 14 mai dernier. Une bonne nouvelle dans ce marasme qui peut permettre aux Français de réserver en étant moins craintifs sur une éventuelle perte d'argent si le coronavirus venait à pointer le bout de ses effets indésirables. Un groupe de travail va être mis en place prochainement sur les secteurs de l’événementiel et du tourisme d’affaires, qui sont durement touchés et encore bien bridés par des consignes étatiques très strictes.

Ces mesures tendent à rassurer un secteur touché en plein cœur par le virus et dont les réservations à ce jour pour les vacances de la Toussaint sont en chute libre avec 50 % de baisse par rapport à la même période l’an dernier. Si le secrétaire d’État est sorti de sa réserve aujourd’hui, Emmanuel Macron, le président de la République en fera de même mercredi soir lors d’une allocution aux journaux télévisés de TF1 et France 2 à 20h. Cette volonté d’inciter les Français à voyager pourrait très bien ne pas concerner le personnel soignant puisqu’en fin de semaine dernière Olivier Veran le ministre de la santé a émis l’idée qu’il pourrait lui être demandé de différer la prise de congés durant la Toussaint afin d’aider les hôpitaux débordés. Cette incitation pourrait bien se heurter aux nouvelles mesures prises cette semaine par le gouvernement pour tenter de freiner la propagation de plus en plus importante du virus. 

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite