Ben Smith se veut rassurant sur l'avenir d'Air France-KLM
Publié le 13/11/2020
 

Dans un entretien accordé aux Echos, et paru ce matin, Ben Smith le directeur-général d’Air France se veut confiant sur l’avenir d’Air France-KLM.

Reconfinée depuis le 29 octobre, la France vit au rythme d’un pays dont l’économie vacille très fortement. Les entreprises françaises traversent parfois cette crise avec philosophie mais surtout avec angoisse face à un avenir incertain. La reprise économique est loin d’être assurée tant que la pandémie fera toujours des ravages sur la population et les économies. Les patrons des entreprises tentent tant bien que mal de rassurer sur leurs capacités à rebondir.

Dans un long entretien édité ce matin dans le journal les Echos, Ben Smith le directeur général d’Air France-KLM explique que « les deux principaux actionnaires d’Air France-KLM, les Etats français et néerlandais, ont clairement indiqué que les deux compagnies sont essentielles pour l’économie de la France et des Pays-Bas. Ils l’ont démontré en apportant leur soutien aux deux compagnies. Je ne vois donc pas de risque que l’une ou l’autre puisse disparaître ». Le patron de l’entente Franco-Néerlandaise se veut donc rassurant dans ce contexte tendu, délicat et incertain. S’il annonce que l’entreprise compte à court terme sur « environ 12 milliards d’euros de liquidités, en additionnant les 7 milliards d’euros de prêts garantis par l’Etat français pour Air France, les 3,4 milliards d’euros de prêts néerlandais pour KLM et la trésorerie du groupe », à moyen terme la donne est totalement différente.

Des défis à relever pour convaincre

Air France- KLM ne peut compter indéfiniment sur les liquidités étatiques. Ben Smith annonce qu’avec ses équipes, il travaille à améliorer la situation financière de la société mais la situation sanitaire les gêne aux entournures. Avec une réduction drastique du trafic aérien autour d’une fermeture des frontières et des voyages qu’ils soient d’agrément ou d’affaires réduits ou arrêtés, le chiffre d’affaires est évidemment en berne comme au 3e semestre avec une perte de 1,6 milliard d’euros (article sur notre site).

Un rebond boursier s’est opéré en début de semaine suite à l’annonce de l’efficacité à 90% d’un vaccin développé par Pfizer et BioeNTech. Une nouvelle sur laquelle mise Ben Smith pour croire encore à la capacité d’investissement dans le secteur aérien. Cette légère accalmie est contrebalancée par l’annonce de reconfinement depuis plusieurs jours dans plusieurs pays européens. Avec des fermetures de frontières et donc un tourisme en berne, le secteur aérien souffre inévitablement du manque de passage dans les aéroports. Cet été la demande a été très forte sur les lignes du groupe ainsi que celles d’autres compagnies. Les vacances estivales ont offert une bouffée d’oxygène jusqu’à l’inévitable reconfinement automnal suite à un rebond exponentiel du virus.

Ben Smith compte sur Transavia France, dont la transformation est un succès, la filiale d’Air France-KLM pour aller damer le pion aux autres compagnies aériennes low cost. De nombreuses compagnies, dont les reins ne sont pas aussi solides ou aidés par des états, vont faire faillite tant le secteur est dégradé. Des enjeux environnementaux et économiques attendent donc Ben Smith qui va devoir convaincre les actionnaires de sa capacité à rassurer. Fonctionnant de manières indépendantes Air France et KLM vont devoir travailler plus en adéquation et collectivement pour y puiser une force de frappe importante au moment de la reprise économique et aérienne. Des défis auxquels Ben Smith va devoir se pencher très rapidement pour opérer un tournant et ainsi apporter un nouvel élan à son groupe.

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite