António Guterres lance un appel pour reconstruire le tourisme
Publié le 02/09/2020
 

António Guterres le secrétaire général de l’ONU, exalte la planète à reconstruire le secteur du tourisme durement touché par la crise sanitaire.  

Entre janvier et mai, le tourisme mondial a perdu 320 milliards de dollars. Evidemment la cause de ces pertes colossales se trouve être la pandémie de covid-19. 120 millions d’emplois dans le monde sont menacés. Des chiffres vertigineux qui incitent donc le secrétaire général de l’ONU António Guterres à sortir de son silence.

C’est lors de la présentation de la note de synthèse sur le tourisme et la covid-19, qu’il pose les jalons d’un renouveau pour ce secteur économique qui emploie une personne sur dix dans le monde. « Nous devons impérativement reconstruire le secteur du tourisme. Mais cette reconstruction doit se faire en toute sécurité et de manière équitable et ne doit pas avoir d’incidence sur le climat », lance-t-il.  

« Construire une expérience de voyage durable et responsable » 

Avec le rebond économique attendu sur les économies mondiales, les écosystèmes naturels pourraient être fragilisés par l’augmentation des gaz à effet de serre avec une reprise trop brusque et sans fondement avec la protection de ces espaces. Le secrétaire général de l’ONU en appelle donc à une prise de conscience mondiale « pour assurer des moyens de subsistance aux millions de personnes qui dépendent du tourisme, il faut construire une expérience de voyage durable et responsable qui garantisse la sécurité des communautés d’accueil, des travailleurs et des voyageurs » 

António  Guterres a pour cela identifié cinq facteurs prioritaires permettant une reprise du secteur du tourisme en adéquation avec le bien-être écologique et humain. Il pense qu’il faut en premier lieu « atténuer les incidences socioéconomiques de la crise ». Il poursuit son explication en affirmant qu« il est nécessaire de renforcer la résilience de l’ensemble de la chaîne du tourisme »

Pour permettre un véritable redémarrage il souhaite « optimiser l’utilisation des technologies dans le secteur du tourisme ». Dans son homélie, le secrétaire général de l’ONU veut « favoriser la durabilité et la croissance verte ». Pour lui « il est essentiel de faciliter l’établissement de partenariats pour permettre au tourisme de contribuer plus avant à la réalisation des objectifs de développement durable » 

« Le tourisme compte parmi les merveilles du monde » 

Dans son intervention, il met en avant les ravages engendrés par la crise sanitaire sur les économies mondiale et en particulier les pays en plein développement. « Pour les femmes, les populations rurales, les peuples autochtones et nombre d’autres groupes historiquement marginalisés, le tourisme est un vecteur d’intégration d’autonomisation et de génération de revenus ».

Cet arrêt de l’économie mondiale a donc entraîné une véritable baisse des revenus pour les personnes vivant directement ou indirectement du tourisme. Le secrétaire général de l’ONU certifie que cela a « entraîné une intensification du braconnage et une accélération de la destruction des habitats, dans les zones protégées et autour de celles-ci et la fermeture de nombreux sites du patrimoine mondial a privé les populations de moyens de subsistance indispensables » 

António Guterres dépeint le tourisme comme un modèle économique d’importance et de ressource à travers la planète. « Le tourisme est l’un des secteurs économiques les plus importants au monde. Il emploie une personne sur dix sur la planète et assure des moyens de subsistance à des centaines de millions d’autres. Il stimule les économies et permet aux pays de prospérer ».

Il ne s’arrête pas là et reconnaît que le secteur « donne la possibilité de découvrir certaines des richesses culturelles et naturelles du monde et rapproche les peuples, mettant ainsi en lumière notre humanité commune ». Il va même plus loin en déclarant que l« on pourrait aller jusqu’à dire que le tourisme compte parmi les merveilles du monde »

Si António Guterres lance un appel pour reconstruire le tourisme avec les cinq points qu'il a identifiés, il ne donne pas de plan précis des actions à mener pour permettre au secteur touristique de retrouver des couleurs dans les semaines et mois à venir. Un appel qui risque de sonner bien creux dans ce marasme mondial. 

 

Pour aller plus loin : voici la vidéo de l'appel d'António Guterres

 

Autres articles de voyage

  • Article rédigé le 02/06/2014Perpignan et ses Merveilles

    Perpignan est véritablement une des plus belles destinations dans le Sud de la France pour vos vacances, sans les tracas de la très visitée Côte d’Azur. La ville en elle-même et ses alentours vous of...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 04/02/2009Voyage à vélo - 2

    Qu’il s’agisse d’un tour du monde à vélo ou d’un week end sur les voies de la « Loire à vélo », les pratiques du voyage à vélo sont diverses et variées. Il y en a pour tous les ...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 18/06/2020Sauve ton hôtel et tes vacances

    Le Groupe Machefert a lancé le 7 mai la plate-forme « Sauve ton hôtel » pour faire face à la crise du Covid-19. Plus de 130 hôteliers ont répondu à l’appel pour s’affranchir des grands majo...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 27/08/2020Voyager en septembre, un très bon plan

    Partir en vacances en septembre, relève pour certains de l’acrobatie ou du funambulisme et pourtant il y a tout à gagner en voyageant après tout le monde loin de la foule et de l’agitation estiv...

    » Lire la suite
  • Article rédigé le 29/05/2013Les plus beaux paysages de films - Part I -

    Uniterre zoom sur ces paysages que l’on a vu dans des films et qui nous ont fait rêvé aux quatre coins du monde. Le décor d’un film fait aussi son charme, surtout quand il s’agit de grands...

    » Lire la suite

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite