2020, année noire pour le tourisme en Ile de France
Publié le 29/03/2021
 

Le Comité Régional du Tourisme d'Ile-de-France vient de dévoiler les chiffres catastrophiques de la fréquentation touristique de la région en 2020.

Le tourisme, tête de pont de l’activité touristique dans le pays, fait grise mine en Ile-de-France en 2020. Avec deux périodes de confinement et des restrictions pour se rendre en France, notamment avec la fermeture des frontières, les touristes ont très logiquement boudé la capitale et les département voisins. Comme partout dans l’Hexagone, la pandémie a fortement touché l’activité touristique. Le Comité Régional du Tourisme d’Ile de France vient de révéler les chiffres de fréquentation pour l’année 2020 dans la région. Le bilan est catastrophique pour le secteur.

Une perte de 15,5 milliards d’euros

Avec 17,5 millions de touristes accueillis, dont 12,6 millions de Français, la balance annuelle est très nettement négative par rapport à 2019. L’Ile de France a perdu en une année 33,1 millions de visiteurs. Et les pertes sont considérables pour un secteur pourtant vecteur d’emplois et de rentrées d'argent importantes. La région enregistre seulement 6,4 milliards d’euros de recettes soit une perte de 15,5 milliards d’euros entre janvier et décembre 2020. Et c’est du côté des touristes internationaux que les baisses sont les plus significatives avec 11,5 milliards d’euros de recettes en moins alors que du côté français la casse est limitée avec une perte de 600 millions d’euros.

L’absence de touristes étrangers et d’une clientèle d’affaires, due à la fermeture de certains complexes hôteliers et des frontières, impacte fortement les économies avec -68% de nuitées par rapport à l’année précédente. Les meublées sont guère mieux lotis avec une baisse de 55 %. Sans musées, ni monuments historiques, il est très compliqué d’attirer les touristes sur le territoire. L’offre culturelle est donc nulle ou quasi nulle selon les périodes malgré la réouverture entre le premier et le deuxième confinement.

Un début d’année 2021 sur les mêmes bases

Sans surprise les musées parisiens accusent le coup avec d’énormes baisses de fréquentation : au Louvre (71,9%) au Centre Pompidou (72,1%), à celui d’Orsay (76,2%)... Face à cette situation catastrophique, le département des Yvelines a même débloqué la semaine dernière une aide de 15 millions d’euros sur trois ans en direction du Domaine de Versailles lui aussi durement touché par la pandémie (-75,6%). Ces différents lieux ont cependant pu profiter d'une légère accalmie estivale avant de replonger totalement à l’automne. Seul le Musée Albert Kahn, dans les Hauts-de-Seine, a pu tirer son épingle du jeu avec une fréquentation en hausse, mais en trompe l’œil, de 45,3 % grâce à des actions hors de ses murs et à la réouverture de ses jardins en septembre 2019.

Mais on ne peut pas dire que la situation est sur le point de s’améliorer dans la région. Les premiers chiffres présentés par le CRT pour ce début d’année révèlent évidemment l’ampleur du chaos pour le secteur. En janvier et février 2021, l’Ile-de-France a connu des baisses de fréquentation de 77,5 et 74,5 % par rapport aux même mois l’an dernier. Au mois de mars, l’état des réservations des hôtels et des résidences de tourisme est même mauvais. 23 % des réservations ne sont même pas ouverts. Depuis le 18 mars, la région est entrée dans un 3e confinement partiel pour au moins un mois, enterrant ainsi les signes d’une reprise rapide.

Pour aller plus loin

Les chiffres de fréquentation pour l’année 2021 sont à découvrir sur le site internet du CRT Ile-de-France

 

Autres articles de voyage

Comparez les prix des vols

Agenda Voyage

Artiste voyageur

Philippe Bichon

Philippe aime découvrir le monde un crayon à la main. Au fur à mesure de ses errances solitaires,...

» Lire la suite

Livre du mois

Salaam Palestine

Fin 2009, Véronique Massenot (romancière), Bruno Pilorget (dessinateur) et Marc Abel (photographe...

» Lire la suite